Oganisation du temps éducatif: Wasquehal en Rythmes !

Publié le 28 Mars 2013

Wasquehal en Rythmes

La réforme relative à l’organisation du temps éducatif dans toutes les écoles élémentaires et maternelles de France, fixée par le décret n° 2013-77 du 24 janvier 2013, établit les obligations suivantes :

“La semaine scolaire comporte pour tous les élèves vingt-quatre heures d’enseignement, réparties sur neuf demi-journées. Les heures d’enseignement sont organisées les lundi, mardi, jeudi et vendredi et le mercredi matin, à raison de cinq heures trente maximum par jour et de trois heures trente maximum par demi-journée. La durée de la pause méridienne ne peut être inférieure à une heure trente (2 heures à Wasquehal pour permettre aux enfants de se restaurer....) Les élèves peuvent en outre bénéficier chaque semaine d’activités pédagogiques complémentaires.”

À Wasquehal, comme dans d'autres communes de France, la volonté des équipes municipales est d’appliquer cette réforme au bénéfice du bien-être des enfants dès la rentrée 2013. Pour autant les conditions de son application concrète sont en cours de réflexion.

Pour nous, au-delà des objectifs et des grandes orientations de la réforme que la Ville envisage de soutenir, plusieurs questions se posent encore : “Ce temps périscolaire sera-t-il obligatoire, ou laissera-t-on la liberté aux parents qui le souhaitent et le peuvent de récupérer leurs enfants ? Quel temps est le plus pertinent pour le bien-être des enfants et les conditions de leur réussite éducative : le matin, la pause méridienne ou la fin d’après-midi ?” Autant de réponses à construire en concertation avec tous les acteurs de l’école au premier registre desquels les parents, les enseignants, le directeur d'académie et les acteurs du périscolaire (MJC, CLSH, associations) "avec qui hors des clivages politiques,nous engageons des discussions qu’il s’agira de nourrir à la lumière d’expertises complémentaires en matière de chronobiologie par exemple”. Autre élément à considérer : le coût pour la collectivité. “Même si nous avons suffisamment de personnel périscolaire aujourd’hui pour répondre aux nouveaux besoins, la plage horaire d’intervention et donc les charges de fonctionnement vont bien sûr augmenter. Par ailleurs, il s'agira évidemment d'assurer le transport scolaire le mercredi ou le samedi. Mais nous sommes confiants dans la mesure ou le Projet Educatif Local facilite deja le travail en partenariat au sein duquel tous partagent le meme objectif: assurer les conditions de réussite et d'épanouissement de tous les enfants."

 

Rédigé par Duval Georges

Repost 0
Commenter cet article