La semaine bleue: Maison de retraite sordides révélations

Publié le 14 Octobre 2010

Des salariés grévistes brisent le silence : ils dénoncent des agressions sexuelles et viols entre patients

 

Sordides révélations concernant une maison de retraite, gérée par un groupe privé. Tout a commencé avec un conflit social. Le personnel soignant de l'établissement, qui dénonce des conditions de travail de plus en plus difficiles et le manque de moyens, est en grève depuis le 1er octobre.

 

Les grévistes estiment qu'ils ne sont pas asez nombreux pour surveiller et soigner les résidents. A tel point que certains ont dénoncé des agressions sexuelles et des viols entre pensionnaires. Les faits se seraient produits à plusieurs reprises. Les auteurs présumés de ces agressions seraient des résidents déments ou atteints de la maladie d'Alzheimer. Des membres du personnel ont signalé ces faits à leur direction... sans résultat. L'Agence Régionale d'Hospitalisation a été saisie du dossier.

 

Un clic ci contre ! 

Des attestations rédigées par les salariés font état d'agressions sexuelles et viols commis par des patients sur d'autres patients...

 

 

 

 

Rédigé par G.D

Repost 0
Commenter cet article