Les bons conseils de Gérard Vignoble à son ami Hervé Morin

Publié le 23 Mai 2009

Hervé Morin se trempe à 9°. En pure perte, aurait il eu peur de se jeter dans le canal de Roubaix en compagnie de ses amis Gérard Vignoble et Francis Vercamer?

On aurait aimer titrer « Vingt mille lieues sous les mers », mais Hervé Morin ne mérite pas un tel hommage tant les propos qui accompagnent son initiative témoignent de l'inanité de sa campagne européenne et de son parti.




Afin de lancer la campagne pour les élections européennes du Nouveau Centre, le président de ce parti et accessoirement ministre de la Défense Hervé Morin, a fait trempette dans le lac d'Annecy. 

 

Pour justifier cette action, Hervé Morin a déclaré : « La fraîcheur de l'eau va nous revigorer. On est profondément européen donc on se mouille. Nous voulons une Europe conquérante. C'est un moment symbolique, le Nouveau Centre se jette dans la campagne et porte l'Europe avec enthousiasme ». Ça c'est de la com'. Du bien gros lourd comme on l'aime : le feu ça brûle et l'eau ça mouille version politique.

Pour concurrencer Hervé Morin, on pourrait proposer à Harlem Désir, tête de liste du PS aux européennes en Ile-de-France d'organiser un meeting dans une cabine à UV afin de déclarer : « On est profondément européen donc on veut réchauffer le cœur de nos citoyens ». Ou bien aux eurosceptiques sauce Philippe de Villiers, ou Olivier Besancenot ou famille Le Pen, nous suggèrerions une visite dans une ferme bretonne parmi les déjections de porcs, ils pourraient y soliloquer : « L'Europe ça pue, on veut tuer tous les cochons pour qu'elle sente meilleur ».

 

Opération raté pour Hervé Morin : certes les photos sont là, mais le ridicule du message n'a guère intéressé les médias. Au final, un double échec pour Hervé Morin : il apparaît grotesque aux yeux de ses détracteurs dans un premier temps, et son opération ne rencontre pas médiatiquement le succès escompté. La communication à la Sarkozy, ça fonctionne quand on est Sarkozy, pour les autres un bain dans une eau à 9°C pourrait vite se transformer en fièvre délirante.


Retrouvez le blog de Luc Mandret

Rédigé par G.D

Publié dans #Evenement Local

Repost 0
Commenter cet article