Frédéric Lambin incarne la modernité et la réusite du MoDem 59

Publié le 3 Février 2009

Le nouvel élu du MoDem,  Frédéric Lambin, un homme qui sait  insuffler l'air du temps et la modernité en région Nord-Pas-de-Calais., 45 ans, président de Lille Grand Palais, ancien batteur, fan de Patti Smith, s'est engagé à l'UDF en 2003.
 Lorsqu'il présidait la commission "égalité des chances" de la CCI de Lille, on le considérait comme "le seul homme de gauche de la chambre de commerce". Il épaule désormais le patron du MoDem lillois, Jacques Richir, allié à Martine Aubry aux dernières municipales.

Frédéric Lambin préside aussi la Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises régionale, il est conseiller municipal depuis mars 2008 et s'est vu confier par la maire de Lille la présidence du Palais des congrès. Il ne s'y attendait pas, mais il apprécie : "Une société d'économie mixte, dit-il, c'est mon profil. " Ses parents, enseignants et communistes, militaient à Armentières et l'envoyaient en vacances en RDA. Il a choisi la voie du libéralisme social et créé, à 26 ans, Axad, un cabinet conseil en ressources humaines installé à Lambersart. Militant pour l'insertion dans l'économie locale des jeunes issus de l'immigration, il préside l'E2C, l'école de la deuxième chance de Roubaix.
Tous les mardis, il y donne des cours d'expression orale à des jeunes âgés de 18 à 25 ans rejetés par le système scolaire. "Je leur dis de mettre une cravate à leur voix." Ils l'appellent "mister President".
Frédéric Lambin a confié Axad et ses cinq salariés à une collaboratrice. Lui est en mission à Lille Grand Palais, PME de 80 salariés. "Pour 1 200 euros mensuels", précise-t-il, son indemnité de conseiller municipal.

Rédigé par G.D

Publié dans #Vie du Mouvement

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article