Rencontres des présidences départementale et de l'exécutif national

Publié le 26 Novembre 2008

Compte rendu de la réunion du 25 Octobre 2008


Participants:

Pour l’exécutif national, François BAYROU, Jean-Marie VANLERENBERGHE (Vice-Président en charge de l’organisation), Eric AZIERE (Responsable des Mouvements départementaux) et passage en fin de réunion de Marielle DE SARNEZ pour évoquer rapidement le dispositif Europe.

Pour le Mouvement Départemental de Seine-Saint-Denis, Marylise MARTINS, Karim BOUMEDJANE et Laurent QUINET.

Tous les autres Mouvement Départementaux étaient représentés par au moins un Président ou vice président.


Travaux des Mouvements Départementaux

Jean-Marie VANLERENBERGHE insiste sur la nécessité de s’organiser sans tarder car les mouvements départementaux seront fortement sollicités pour animer la campagne électorale des élections européennes au cours du 1er semestre 2009.

Il ne sera alors plus temps de penser à structurer l’échelon départemental.

Marielle DE SARNEZ demande à ce que le dispositif Europe soit décliné dans les départements et que la remontée d’information vers le siège soit rapidement organisée.


Rôle du délégué départemental

Le délégué départemental doit être le garant du fonctionnement du mouvement départemental dans le respect des statuts.

Dans cette perspective, il devra présenter aux instances nationales un rapport d’activité sur le fonctionnement de son département : évènements majeurs, conjoncture politique locale, activité des référents, bilan des campagnes d’adhésion,… Eric AZIERE et JEAN-Marie VANLERENBERGHE précisent qu’au regard du rôle clé du délégué départemental les candidats, proposés à ce poste par les instances départementales, auront un entretien avec les membres de l’exécutif, préalablement à l’approbation de leur candidature.


Financement des Mouvements Départementaux

Les mouvements départementaux vont percevoir tout ou partie des cotisations versées en 2008.

Une éventuelle clé de répartition entre cotisations et dons pourrait être appliquée. François BAYROU a évoqué le versement de 20% des cotisations et 80% des dons.

Mais tout cela n’est pas encore figé. Notre Président est conscient des besoins de financement de l’échelon départemental mais averti qu’au regard de la faiblesse globale des moyens de financement du MoDem, de la perspective 2012, il faudra être des gestionnaires avisés.


Adhérents et adhésions

Début novembre, les Présidents départementaux recevront du Secrétaire Général du MoDem, Pierre-Emmanuel PORTHERET, un fichier à jour des adhérents. Une campagne nationale d’adhésion est prévue pour début 2009, mais Jean-Marie VANLERENBERGHE invite les mouvements départementaux à prendre aussi leur disposition pour susciter des adhésions.

La capacité à attirer en nombre de nouveaux adhérents sera particulièrement observée et analysée, a d’ailleurs précisé François BAYROU.

Eric AZIERE ajoute que le fichier des adhérents sera sous la seule responsabilité du Président départemental et du délégué départemental.

Sa diffusion devra être extrêmement limitée, aux seuls référents. Il est donc impératif de disposer d’une équipe de référents fiables et impliqués.


Soutien logistique aux Mouvements départementaux

François BAYROU nous demande de travailler de la façon la plus méthodique et professionnelle possible dans nos villes et nos départements.

Il est bien conscient que nous devons avoir un soutien du siège pour atteindre cet objectif.

Jean-Marie VANLERENBERGHE nous signale qu’un livret d’accueil sera très prochainement disponible en téléchargement sur le site internet du MoDem. Un autre projet est en cours : celui de mettre à notre disposition (peut-être sur un rythme mensuel) des tracts qui permettront de diffuser la position officielle du MoDem sur des sujets d’actualité.

Il s’agit de mieux maîtriser et professionnaliser la communication décentralisée du MoDem.

Nous devons d’ailleurs être attentif à la qualité de notre communication de terrain.

Rédigé par G.D

Publié dans #Vie du Mouvement

Repost 0
Commenter cet article