De la gestion d'une municipalité

Publié le 6 Mars 2008

De la gestion d'une municipalité

Deux visions de la gestion d'une municipalité peuvent s'opposer.

La première consiste à considérer que le Maire est l'unique visage de la ville. Dans sa recherche de pouvoir et de reconnaissance sociale, le Maire est la ville.
Elle lui doit tout ce qui s'y passe de bien. Et ceci doit se savoir.
La ville est riche ? C'est à son maire qu'elle le doit. Ce talentueux financier.
La ville accueille de nombreuses sociétés ? C'est à son maire qu'elle le doit. Cet habile négociateur.
La ville est sociale ? C'est à son maire qu'elle le doit. Ce grand humaniste. La ville est dynamique ? C'est à son maire qu'elle le doit. Cet insatiable homme d'affaires.

Superlatif par superlatif, la Ville s'efface peu à peu face à son bienfaiteur. Elle lui doit tout, n'est rien sans lui et ... s'il devait ne plus être à ses côtes ... elle ne s'en remettrait pas.

La deuxième vision consiste à considérer que la Ville est belle ... avec ses multiples visages.
Dans sa recherche de promotion du travail des autres, le Maire aime sa ville.
Il lui doit tout ce qui s'y passe de bien. Et ceci doit se savoir. La ville est riche ? C'est à l'ensemble de ses entreprises qu'elle le doit.
La ville accueille de nombreuses sociétés ? C'est aux fonctionnaires municipaux qu'elle le doit. La ville est sociale ? C'est à l'ensemble de ses associations qu'elle le doit. La ville est dynamique ? C'est à l'ensemble de ses habitants qu'elle le doit.

Superlatif par superlatif, la Ville s'embellie grâce à son tissu d'entreprises, d'associations et d'habitants.
Elle ne doit rien à son Maire

... s'il devait ne plus être à ses côtes ... elle continuerait a se développer.

Je vous demande de réfléchir à ces deux visions.

La bonne nouvelle, c'est que nous n'avons aucune chance de gagner les municipales ... Aucune chance de gagner les municipales, si la bataille se joue sur cette première vision.
Et ceci est une bonne nouvelle.
Nous n'avons pas le talent de détourner consciemment le travail de dizaines d'élus municipaux.
Nous n'avons pas le talent de détourner consciemment le travail de centaines de fonctionnaires.
Nous n'avons pas le talent de détourner consciemment le travail de milliers d'entreprises.
Nous n'avons pas le talent de détourner consciemment le travail de dizaines de milliers d'habitants.
C'est de cela dont il s'agit, ni plus ni moins, quand le Maire est la ville.

L'excellente nouvelle, c'est que nous avons de grandes chances de gagner les municipales ... De grandes chances de gagner les municipales, si la bataille se joue sur cette deuxième vision. Et ceci est une excellente nouvelle. Nous allons communiquer sur le talent et le travail de dizaines d'élus municipaux. Nous allons communiquer sur le talent et le travail de centaines de fonctionnaires.

Nous allons communiquer sur le talent et le travail de milliers d'entreprises.
Nous allons communiquer sur le talent et le travail de dizaines de milliers d'habitants.
C'est de cela dont il s'agit, ni plus ni moins, quand le Maire aime sa ville.

Frank Frayssinet

Rédigé par Joris

Publié dans #Evenement Local

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article