Semaine du développement durable du 1 au 7 Avril 2008 et à Wasquehal, que fait-on?

Publié le 29 Mars 2008

ddaccueil-copie-1.jpgle président de la république souhaite noter ses ministres, qui va noter nos conseillers municipaux à Wasquehal ?

L'édition 2008 de la Semaine du développement durable se déroulera du 1er au 7 avril avec pour thème : "Production et consommation durables". Ce thème est à la jonction des trois composantes du développement durable : développement économique, évolution sociale, protection de l'environnement.

J'ai consulté l'agenda des manifestations prévues dans le Nord (plus de 208) et à ma connaissance, notre ville n'est inscrite à aucune. Mais que font les  conseillers délégués auprès du maire présent depuis plusieurs mandats notamment celui qui a en charge le fleurissement, l'environnement, l'écologie urbaine, l'agenda 21) ?.


  • Le rendez-vous incontournable du développement durable

La première édition de la Semaine du développement durable (SDD) a été décidée par le Premier ministre en novembre 2002. Depuis, c’est un rendez-vous annuel qui mobilise tous les acteurs pour informer et sensibiliser le public sur le développement durable et sur la nécessaire complémentarité de ses trois composantes (développement économique, évolution sociale, protection de l'environnement). Cette opération permet de motiver et de soutenir des changements de comportements pour un passage à l’acte, en expliquant les bonnes pratiques quotidiennes à adopter en faveur du développement durable. Cette nouvelle édition est le premier grand rendez-vous citoyen qui intervient à la suite du « Grenelle Environnement » et de l’engagement du Président de la République.

  • Proposez une action sur le thème "Production et consommation durables"

Comme chaque année, dans le cadre d'un appel à projet, chacun peut participer en proposant une action sur le thème : "Production et consommation durables", à la jonction des trois composantes du développement durable.
Nos modes de production et de consommation ont une portée directe sur le développement durable : lorsque nous achetons un produit, nous pouvons privilégier des produits plus respectueux de l’environnement (quantité d’emballage, mode de production, provenance géographique…), des produits fabriqués dans des conditions sociales acceptables (rémunération au juste prix, conditions de travail…). Face aux enjeux sociaux et environnementaux de notre siècle, nous devons passer à l’acte et consommer autrement.

Les participants (Entreprises, grande distribution, associations, collectivités, administrations, EPic, établissements scolaires...) organiseront leurs actions en fonction de la thématique 2008. Pour être sélectionnée dans le cadre de l’appel à projets, une action doit prendre en compte le thème défini et mettre en avant au moins 2 des 3 composantes du développement durable. Les projets pourront avoir trait aux déchets, à l’énergie, au commerce équitable, aux transports, aux écolabels, à l’habitat, au tourisme et loisirs. Il s’agit de valoriser des démarches de développement durable ou des actions qui seront labellisées tout en informant et en sensibilisant le grand public pour lui donner les moyens d'agir au quotidien.

La date limite d'inscription est fixée au 22 mars.
pour plus de renseignement et pour les inscriptions :

modemwasquehal@gmail.com

  • L'ADEME partenaire de la semaine du Développement Durable
La Semaine du Développement Durable est une opération du Ministère de l'Écologie, du Développement et de l'Aménagement durables (MEDAD). L'ADEME est partenaire de l’opération :
  • Au niveau régional, l'Agence est impliquée dans les comités de sélection des projets pilotés en règle générale par la DIREN.
  • Au niveau national, l’Agence participe au comité de pilotage et prend part à différentes initiatives qui seront labellisées Semaine du Développement Durable 2008.

  • A noter dans vos agendas

Durant cette Semaine, l’ADEME participe également :

  • au Village du Développement Durable, initiative phare du MEDAD, qui se tiendra du 4 au 6 avril au Jardin des Plantes à Paris. L'ADEME sera présente sur les deux espaces dédiés au "Bâtiment, énergie" et  au "Transports", afin d'informer et conseiller les visiteurs sur les bons gestes écologiques de manière ludique et pédagogique.

  • à la Cité de la réussite, 4ème forum des débats culturels, économiques, scientifiques et politiques, qui se déroulera également du 4 au 6 avril à la Sorbonne et au Sénat.

    Au programme, samedi 5 avril à la Sorbonne :

    - « La science doit-elle s’engager ? », intervention de François Moisan, Directeur de la Stratégie et de la Recherche de l’ADEME, (11h00 - 12h30/Amphithéâtre Turgot)

    « Comment réconcilier l’économie et l’écologie ? », intervention de Chantal Jouanno, Présidente de l’ADEME,  (14h30 - 16h00/Salle Louis Liard)

  • N'oubliez pas le concours pour les jeunes créatifs

A l'occasion de cette semaine, le MEDAD organise également :

- un concours pour les jeunes créatifs sur le thème de la consommation durable, ouvert juqu'au 10 mars 2008.
Les artistes en herbe devront  interpeller le grand public et le faire réagir sur les enjeux de la consommation durable, à travers la création d'une carte postale.
De nombreux cadeaux à gagner : un voyage pour deux personnes, des vélos électriques...

Rédigé par Joris

Publié dans #Développement durable

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lucie Pazderova 28/03/2008 22:17

GERARD VIGNOBLE "Je suis prêt à travailler avec l'opposition"

Le message était encourageant et pouvait laisser place aux espoirs les plus fous !

Naïvement, nous pensions que M.Vignoble, champion de la démocratie active, nommerait les représentants dans les commissions et associations extérieures démocratiquement, c’est-à-dire proportionnellent à sa représentation auprès de la population.

Eh bien, non ! Que vous représentiez 30,17 % des Wasquehaliens n’est donc pas un argument suffisant.

Par contre, si vous n’en représentez que 12%, que vous êtes gentils, que vous fermez les yeux sur quelques irrégularités, que vous vous taisez si on ne souhaite pas vous donner la parole, alors on vous autorise à venir négocier les commissions où vous souhaitez être… et le maire décide seul avec sa grande générosité de vous attribuer des postes ! (Précision utile toutefois : enfin pas ceux qui sont indemnisés ! Il faut quand même pas exagérer ! Ceux-là il les réserve à ses anciens élus, amis et membres de sa majorité qui émargeront en plus !)

A notre grand étonnement, la presse, la majorité (et les communistes pour l’occasion bien d’accord : comme quoi quand il y ont intérêt ils peuvent s'allier avec la droite !), s’étonnent que nous ayons présenté des candidatures partout.

Qu’y a-t-il d’étonnant là dedans ?

Nous sommes fidèles à ce que nous sommes et à nos promesses : nous sommes une force de travail et de propositions, nous souhaitons travailler partout, en tous lieux, dans tous les domaines, en tous temps… A chacune de nos demandes, nous n'avons comme seule réponse que des « n’importe quoi ! » ou des « non » catégoriques sans réflexion, ni concertation. Bref, M. le Maire ne répond jamais aux demandes, est autoritaire, catégorique et blessant. La frustration est permanente et totale. Nous ferons avec.



Résultat des courses :

Trois nominations obtenues parce qu’obligatoires (élection obligatoire à la proportionnelle au plus fort reste) :



> Didier Debels délégué au CCAS.

> Ignace Motte (titulaire) et Pascal Duthoit (suppléant) délégués à la commission d’appels d’offre.

> Pascal Duthoit délégué à la commission d’accessibilité.



L’équipe de la majorité de M.Vignoble et « Wasquehal résolument à gauche » ont manifesté pendant deux heures leur énervement, leur agacement face à notre opposition affirmée : revendiquer la mise en place de la démocratie (représentation proportionnelle, communication des documents et des infos, etc…) dans les règles et les limites (maximales et minimales) imposées par la loi.



Leur attitude nous conforte dans notre comportement. Il est extremement étonnant qu’une équipe qui revendique le travail avec tous dans des conditions de tranparence pour l’intérêt de tous les wasquehaliens refuse systématiquement toutes les demandes et de répondre aux questions !


Suite aux précédents conseils municipaux, la question a été reposée (quatrième fois) sur les conseillers de quartiers et nous n'avons toujours pas de réponse ! Nous ne savons toujours pas :

> pourquoi il n’y a plus d’adjoint aux finances ?
> pourquoi il n’y a plus d’adjoint à la culture ?

> pourquoi il n’y a pas d’adjoint ou de conseiller au logement (nous voyons une grande différence entre l’Habitat (notion d’urbanisme) et le logement (notion sociale)) ?
> qui sera l’interface entre le Maire de Wasquehal (M.Vignoble) qui gère le sport en direct sans adjoint ni conseiller délégué et le Président de l’Entente sportive (M.Vignoble) ?

Donc, chers électeurs et amis qui avez fait confiance à Wasquehal AUTREMENT, soyez sans crainte : Nous tiendrons la ligne pour laquelle vous nous avez élus : celle de ne rien céder sur la mise en place de plus de démocratie, d’une plus grande liberté d’expression de la pluralité des opinions, de la confrontation des méthodes et des idées.

Gregoire 28/03/2008 17:52

WASQUEHAL
Conseil municipal : un bien piètre « spectacle »...
vendredi 28.03.2008, 05:29

C'est sans doute faire beaucoup d'honneur aux élus de Wasquehal Autrement que de conter leurs performances. En deux séances, ils ont transformé l'assemblée municipale en théâtre et franchement, leur répertoire est des plus pauvres.


Mercredi, on élisait les représentants de la ville dans une quinzaine de commissions. Une formalité pour laquelle opposition et majorité sont censées s'entendre afin de gérer au mieux la vie de la commune. Francis Provost et Éliane Roussel (PC) qui connaissent, eux, leur mission d'élus s'y sont prêtés.
C'est la règle. Pour les autres, l'occasion était trop belle de faire le show.


Mauvaise idée que de laisser Didier Debels se faire le porte-parole d'un groupe qui a d'ores et déjà perdu toute crédibilité. Jeune en politique, il a parfaitement le droit d'avoir des carences et de ne rien connaître aux obligations d'un élu. Quoi que... Par respect pour les Wasquehaliens qui lui ont fait confiance, on eut espéré qu'il travaille un peu le sujet. Non, lui a choisi de se la jouer « roi du rire ». Malheureusement, cela aussi demande du talent. Entre plaisanteries salaces, voire inconvenantes, et diatribes insultantes, son show ne fait rire personne. « Il y en a pour six ans M. Debels, il va vous falloir du souffle. Ne mégotez pas sur des détails nous avons des dossiers importants à mener ! » Le maire perd patience et on le comprend aisément. C'est aussi le cas du premier adjoint, dont on connaît le calme, et de l'opposition, la vraie.
Francis Provost a cru s'étrangler quand il a entendu la jeune recrue Debels hurler au maire, « Vous avez une opposition aujourd'hui, il va falloir vous y faire ! » Il est pourtant évident que s'il y a une opposition à Wasquehal, c'est Wasquehal Résolument à Gauche qui l'incarne. Et depuis longtemps.


Didier Debels n'a d'autre ambition que de faire du spectacle, encouragé par une Stéphanie Ducret ravie d'avoir trouvé le moyen de régler ses comptes par personne interposée. Cela réduit la troupe de Wasquehal Autrement à des trublions qui risquent de mettre à mal le travail que les Wasquehaliens attendent de tous ceux qu'ils ont élus.
MARTINE DIEUDONNÉ